The one man village

de El Habre Simon

Allemagne, Liban, béta, couleur, 1h30.

Semaan mène une vie paisible dans sa ferme à Ain el-Halazoun, petit village de la montagne libanaise. Il est le seul habitant de ce hameau, totalement vidé et détruit pendant les combats de la guerre civile entre 1975 et 1990. Aujourd’hui, bien des années après une réconciliation officielle, les habitants, tous issus d’une même famille, reviennent régulièrement pour cultiver leurs parcelles ou pour visiter leurs maisons. Ils repartent toujours avant le coucher du soleil. Simon El Habre filme son oncle et observe la vie dans ce village, quasi-fantôme. Il essaye de réfléchir à la mémoire collective et individuelle de ce pays qui semble vivre une amnésie généralisée et qui ne semble pas à l’abri d’une nouvelle guerre civile. Tout en nous donnant à voir la beauté et le calme de la vie dans ce village, Simon el Habre réussit à travers les témoignages recueillis à évoquer la violence qui a ravagé la montagne libanaise durant la guerre. Un premier film qui révèle le talent de ce réalisateur.

Image : Bassem Fayad, Marc Karam
Son : Chqdi Roukoz
Montage : Simon El Habre
Production : Beirut DC (Liban), mec film (Allemagne)
Distribution : Visio Sfeir, mail : elias.sfeir@visiofeir.fr